TENDANCES.CONSEILS.RÉUSSITE.

TENDANCES CONSEILS RÉUSSITE

Suivez l’actualité de l’abonnement et bénéficiez des conseils de la communauté ZIQY pour maximiser votre croissance.

dico_de_labo

DICTIONNAIRE DE L’ABONNEMENT : CONNAITRE LE BUSINESS PAR ABONNEMENT

Le 18 Déc 2018

L’abonnement à la location automobile : la nouvelle ère des constructeurs

Dans un foyer, la possession d’une voiture représente un double investissement : l’achat du véhicule, mais aussi son entretien. À cette part considérable de leur budget, des frais occasionnels de taxis et de transports en commun peuvent s’ajouter.

Pour contrer cette problématique, de plus en plus de particuliers préfèrent se tourner vers la location plutôt que l’achat. On basculerait alors d’une économie de propriété vers une économie d’usage. Si le leasing et la location plus traditionnelle de véhicules furent les précurseurs, d’autres business model s’intègrent progressivement dans les esprits. Il est intéressant de faire le tour de cette alternative à l’achat, et de prouver en quoi la location automobile sous toutes ses formes est la promesse de demain.

La location automobile : un business model en vogue

Dans le monde de l’abonnement, on demande la location automobile! Comme susmentionné, les français délaissent progressivement le souhait d’appartenance pour se diriger vers des solutions plus souples et modulables. Le marché de l’automobile est tout autant concerné par ce phénomène ; les particuliers aspirent désormais à des moyens de locomotion en accord avec leur usage quotidien.

La location automobile n’est ainsi pas exclue! Les particuliers souhaitent de plus en plus s’affranchir de la possession de leur véhicule. L’opportunité de bénéficier d’une voiture neuve, sans même subir un prêt considérable, est une alternative attirante.

Dans ce sens, le secteur de l’automobile a mis en place depuis plusieurs années, trois types d’alternatives à l’achat :

  • Le leasing : on peut ainsi louer une voiture neuve sur une plus ou moins longue durée,
  • La location traditionnelle : possibilité de combler des besoins ponctuels en voiture (Europcar, Avis, Hertz, National Citer, etc.),
  • L’abonnement à la location : destiné aux petits besoins de transport (Only drive, Mobizen, etc.).

Louer sa voiture plutôt que de l’acheter consentirait alors au particulier de jouir d’un modèle haut de gamme plus facilement. L’acte de se faire plaisir est ainsi davantage accessible. Et ça, les entreprises, et les constructeurs l’ont bien compris!

L’abonnement automobile : du pain bénit pour les constructeurs

C’est donc un fait, la location de voiture est un business model fructueux pour les entreprises. En effet, si les particuliers apprécient de se soumettre à une formule mensuelle «tout compris», les  constructeurs ont eux aussi leur part d’atouts.

Parmi ceux-ci, les probabilités de vendre le véhicule à la fin du contrat de leasing sont considérables. Il faut savoir qu’en 2017, la vente d’un véhicule neuf sur trois* est issu d’un contrat de leasing.  À titre comparatif, en 2013, le taux était de 11 %. Une formule de leasing serait donc un moyen pertinent de pousser le consommateur au rachat d’une voiture neuve. Le constructeur a les cartes en main pour être proactif en proposant à son client des offres toujours plus alléchantes.

Dans le cas où le particulier préfère se tourner vers un autre véhicule à la fin du contrat locatif, les bénéfices ne sont pas moins intéressants pour le constructeur. Effectivement, ce dernier voit arriver dans sa concession, des automobiles de trois à cinq ans d’ancienneté. Soit les véhicules les plus recherchés par les Français lorsqu’ils souhaitent acheter. En gros tout le monde est gagnant! Le particulier se détache des frais inhérents à l’achat, et le constructeur augmente ses ventes ainsi que la fidélité de son client.

Quand les grands groupes automobiles adoptent le contrat locatif

Face à cet éventail d’avantages, les grands constructeurs automobiles ont rapidement voulu adopter l’abonnement. Porsche, Mercedes, BMW ou Volvo se sont approprié ce système en permettant à leurs clients de changer régulièrement leur voiture. De telles formules permettent ainsi de vendre plus cher leurs véhicules tout en limitant les remises. En outre, l’abonnement automobile garantit au constructeur de préserver l’entretien et le SAV dans ses réseaux.

Le groupe Volvo est même allé plus loin en se tournant vers un mode de distribution 100 % digital. Le client peut alors s’abonner pendant deux à trois ans au véhicule hybride Polestar, prévu pour l’année 2019. Le client bénéficiera avec cette formule de l’utilisation de l’automobile, mais aussi de son assurance, les éventuels dépannages, l’entretien régulier ainsi que la garantie.

Ce sont les offres locatives haut de gamme qui sont massivement recherchées par les Français, notamment avec des marques telles que Audi ou BMW. Après trois ans d’utilisation, une voiture dite de premium est bien moins dépréciée qu’un véhicule moyen de gamme. Ainsi à la fin du contrat, plutôt que de récupérer une voiture avec une valeur résiduelle trop élevée, le constructeur peut la remettre en location avec des mensualités peu élevées. Le particulier dispose alors d’une automobile jusqu’alors inaccessible, et la marque fructifie son modèle.

Il semble aujourd’hui évident que le marché subisse des évolutions majeurs au gré des nouvelles attentes des particuliers. Et on ne sait que trop bien qu’une entreprise garantit sa croissance positive seulement si elle s’adapte à ces fluctuations. Ainsi, les entreprises ont tout intérêt à appliquer ce business model. afin de proposer à leurs clients des offres concurrentes à l’achat. Le cercle vertueux entre l’attractivité d’une voiture neuve et ses effets sur la croissance d’une marque en est la meilleure preuve.

*Source : L’étude AAA Data

Deskopolitan - 48 rue du château d'eau - 75010 Paris

made_with_love_by_ziqy

Contactez-nous